« La faim est toujours là ! »

27.11.2020

À beaucoup d‘égards, l’année 2020 fut et est toujours bizarre et carrément folle. C’est vrai également pour Tom Lüthi qui, après sa troisième place au classement général du championnat du monde 2019, a affronté d’énormes problèmes cette année.

« Je suis heureux d’avoir pu finalement clore le chapitre 2020 avec la dernière course au Portugal. Quand je passe en revue les derniers mois, des sentiments teints de désarroi et quasiment de désespoir prennent le dessus. Car en ayant pu clôturer l’année passée de manière tellement positive, le départ dans l’année en cours s’était d’emblée à nouveau bien déroulé. Lors des premiers essais à Jerez, en février, j’ai toujours fait partie des plus rapides. Cependant, les problèmes ont déjà débuté lors des essais au Qatar. Et avec la course d’ouverture en mars, nous avons vécu pour la première fois ce que nous allions affronter tout au long de la saison : notre départ dans le weekend n’était pas exceptionnel, mais pas mauvais non plus. Cependant, nous n’étions pas en mesure d’augmenter en puissance – alors que tout autour de nous, les performances s’amélioraient. La longue pause qui s’en est suivie nous a permis ensuite de reprendre notre souffle et d’affronter avec un esprit nouveau la saison en mai, à Jerez – mais les problèmes étaient toujours là. Je n’ai eu aucune possibilité de développer un feeling pour la moto, ce qui m’aurait permis de frôler les limites avec ma machine, de me battre, de comprendre dans quelle direction il fallait aller. La course de Spielberg a fait apparaître une lueur d’espoir qui, malheureusement, n’a pas perduré. Très souvent, nous étions désemparés, et le scenario de la bonne entame du weekend, suivi de l’absence d’améliorations, se répétait course après course. Si l’on essaie tout et que rien ne semble fonctionner, à un moment donné, le plaisir de piloter fait défaut, la confiance générale s’amenuise et on est en danger d’être englouti dans une spirale descendante.

 Maintenant que nous avons clôturé le dernier weekend de course, je suis prêt pour un nouveau chapitre. Pour moi, la transition vers le « Stop and go Racing Team » s’est opéré presque sans que je m’en aperçoive. En fait, la saison 2021 commence déjà maintenant, avec le premier essai à Jerez. Même si la météo nous empêchera d’en tirer des conclusions probantes, ces journées vécues en équipe seront très importantes pour nous. Nous passerons beaucoup de temps ensemble, ce qui nous permettra d’apprendre à bien nous connaître, de discuter de nos projets et de constituer ainsi la base pour la nouvelle saison – pour une nouvelle année qui, je l’espère, nous ramènera quelque peu à la normalité dans tous les domaines. Pour moi, une chose est sure : peu importe à quel point j’avais à me battre la saison passée – j’ai toujours senti que la faim de vitesse et de pilotage d’une moto est encore et toujours là. Mieux encore : ma motivation d’accélérer à plein régime et de me battre pour revenir parmi les meilleurs est plus grande encore que dans le passé. »

Bien à vous,

Tom Lüthi
Ambassadeur ACS

Ce site internet utilise des cookies. En utilisant ce site internet, vous consentez à l'utilisation de cookies. Informations sur la protection des données