L’automne en toute sécurité

Les longues balades d’automne, encadrées par les couleurs flamboyantes de rouge, jaune et orange, nous ravissent. Pour les automobilistes, l’automne est une saison délicate, car ces feuilles, justement, peuvent être dangereuses sur la route. S’y ajoutent des températures plus basses, un temps maussade et l’obscurité qui s’installe plus tôt. Pour continuer à rouler en toute sécurité, même sur des routes mouillées et couvertes de feuilles mortes, nous recommandons un bref contrôle de votre véhicule en automne. De plus, le style de conduite personnel devra obligatoirement être adapté aux conditions moins bonnes sur la route.

Chaque millimètre compte

Les routes automnales sont souvent froides et mouillées. Il est donc judicieux de faire contrôler ses pneus : la profondeur du profil et la pression sont-elles suffisantes ? Ces deux facteurs sont déterminants pour l’adhérence et la distance d’arrêt. En aucun cas, le profil doit être en-dessous de 1,6 mm de profondeur. Sur route mouillée, le risque d’aquaplaning apparaît à partir de 90 km/h. Les experts recommandent un minimum de 3 mm de profondeur pour les pneus été. Les pneus hiver perdent une grande partie de leurs qualités en-dessous d’une profondeur de profil de 4 mm déjà. Au moins une fois par mois, il faut contrôler la pression des pneus.

Danger de glissades sur feuilles mortes

Les feuilles mortes mouillées sur une route peuvent rendre l’asphalte aussi glissant que la neige et la glace. Les experts recommandent la plus grande prudence aux endroits recouverts de nombreuses feuilles et mettent en garde contre des manœuvres de freinage trop brusques. « Si votre voiture fait une embardée dans un virage, il faut éviter de redresser le volant trop hâtivement. Et si vos pneus perdent leur adhérence, il ne faut pas tenter de recouvrir le contrôle de la voiture tout en force – restez calme », recommande l’expert.

Visibilité, distance de sécurité, vitesse

Si, par temps de pluie ou de brouillard, vous ne voyez pas plus loin que 50 mètres, cette distance correspond à la distance de sécurité que vous devrez respecter par rapport au véhicule qui vous précède. De plus, il ne faut pas rouler à plus de 50 km/h. « Cela garantit une distance de freinage suffisamment courte en cas de danger », explique l’expert.

N’éblouissez personne !

Un autre conseil précieux concerne l’augmentation de sa propre visibilité pour les autres usagers de la route. Cependant, Jordi Gené déconseille d’actionner les phares longue-portée. « Sous la pluie ou dans la bruine, les gouttelettes d’eau reflètent fortement la lumière des phares longue-portée. Vous, tout comme les autres usagers de la route, avez une visibilité bien moins bonne de la route et des véhicules qui vous précèdent. »

Continuer à voir clair

Des balais d’essuie-glace desséchés ou abimés peuvent réduire la visibilité du conducteur de 20 à 30 pourcents. Il faut donc remplacer les balais d’essuie-glace une fois par an – idéalement en automne, lorsque les essuie-glaces sont sollicités davantage. Contrôlez aussi si vous disposez encore d’assez de liquide de lave-glace. Nettoyez les vitres de votre véhicule à l’intérieur également, elles s’embueront moins vite. La mise en marche de la ventilation peut aussi améliorer la visibilité, que ce soit la climatisation – car elle assèche l’habitacle – ou, en absence de climatisation, par un apport d’air le plus chaud possible.

Redoublez de prudence

Les routes d’automne ne sont pas glissantes par temps de pluie uniquement. L’air fortement plus humide et les températures basses peuvent transformer votre sortie en voiture en glissades. C’est pour cela qu’il faut rouler prudemment aux endroits ombragés – et d’autant plus si la route est très sinueuse. Sur route mouillée, il faut multiplier la distance de sécurité par deux, comparée à la normale. En outre, il est recommandé de freiner de temps en temps, prudemment et en considérant les véhicules qui suivent, afin de sécher les plaquettes de frein humides, de contrôler leur efficacité et de sentir l’état de la route.

Aquaplaning : ne freinez pas !

En automne, des averses courtes et violentes sont monnaie courante. Il en va de même pour l’aquaplaning. Si vous vous trouvez dans cette situation, il ne faut surtout pas freiner. Attendez que les pneus reprennent leur adhérence et corrigez la trajectoire par des mouvements souples du volant. N’effectuez jamais de mouvements saccadés !

Toujours : les deux mains sur le volant

Au volant, un vent très fort peut représenter un vrai défi, surtout sur autoroute. Si le vent déporte la voiture sensiblement dans une direction, vous devez réduire votre vitesse et garder les deux mains sur le volant. C’est tout spécialement en doublant un camion qu’il faut être prudent, car dès que vous quittez le sillage du camion, votre véhicule pourrait être déporté sur le côté par un fort coup de vent – ou même se mettre à tanguer.

Utiliser les phares longue-portée à bon escient

Le changement d’heure qui intervient à fin octobre est synonyme d’obscurité plus précoce. Il est donc d’autant plus important d’actionner les bons feux, car 30 % des accidents en Europe surviennent dans l’obscurité. Sur des routes de campagne avec peu de visibilité, il faut veiller à éclairer plus fortement la route, mais beaucoup d’automobilistes hésitent à actionner les phares longue-portée – de peur d’éblouir les conducteurs qui arrivent en face. Les voitures modernes sont équipées d’assistant phares : il reconnaît des voitures suffisamment éclairées arrivant en face et passe automatiquement des phares longue-portée aux feux de croisement.

Pas de surprises en provenance du monde animal

L’hiver est la période d’accouplement pour de nombreuses espèces d’animaux. Ils deviennent plus actifs et se déplacent en grands groupes. Vous devez donc vous référer aux panneaux de signalisation qui indiquent des passages de la faune, être prêt à freiner en toute circonstance et réduire votre vitesse à des endroits avec peu de visibilité. Quand la nuit tombe, dans des régions de campagne, il faut se méfier davantage des passages d’animaux.

Texte : red/mru
Images : zVg

Ce site internet utilise des cookies. En utilisant ce site internet, vous consentez à l'utilisation de cookies. Informations sur la protection des données