Virage après virage – à la découverte d’un autre monde

Franchir des cols est une sensation à part - et celle ressentie sur le col du Grimsel est spéciale. Car la route à travers le Haslital séduit non seulement par ses paysages extrêmement charmants. Elle mène dans un autre monde, un monde fascinant, et elle y mène presque verticalement en montée ou profondément creusée dans la roche. C’est en effet un voyage de découverte très particulier.

Au Grimsel, c’est possible : traversée d’un col à son meilleur niveau
Au Grimsel, c’est possible : traversée d’un col à son meilleur niveau

Durant le trajet d’approche du Haslital déjà, le décor est unique. Nous choisissons d’emprunter la route sur la rive droite du Lac de Brienz, de Riggenberg en direction de Brienz et Meiringen, en passant par Niederried et Oberried. Au pied de la chaîne de montagne du Rothorn, la route monte paisiblement le long du lac, avec une vue permanente sur les majestueuses cimes des alpes en arrière-plan et le lac aux couleurs turquoise à notre droite. Arrivés à la plage idyllique de Brienz, un coup d’œil unique par-dessus le lac, avec Interlaken au fond, s’offre en prime. Par la suite, on est convaincu par la recommandation des habitants du lieu : il faut profiter du coucher de soleil sensationnel à cet endroit. C’est à regret que nous laissons ce coin charmant derrière nous, mais l’expectative de tout ce qui nous attend encore nous facilite le départ. Et c’est ainsi que le sympathique Brienz et la large plaine de l’Aare apparaissent dans le rétroviseur.

Spectacle naturel exceptionnel

Nous nous trouvons dans le Haslital, l’une des vallées diagonales du massif des alpes qui s’étend du Grimsel jusqu’au Lac de Brienz. L’étendue plate de la vallée inférieure est séparée de la vallée supérieure par une imposante barrière rocheuse. Au fil des années, l’Aare s’est frayé un chemin à travers le calcaire et créé un gouffre d’une profondeur allant jusqu’à 200 m.

Le chemin à travers l’Aareschlucht - parfois pas plus large qu’un mètre ou deux - est facile à parcourir. En partie en bois, fixé sur des poutres en acier ancrées dans les rochers, il mène les visiteurs à travers des tunnels, des galeries et sur des sentiers de gravier – c’est un spectacle naturel exceptionnel. 40 minutes de trajet étaient prévues, mais nous serions restös des heures, à regarder le bouillonnement puissant de l’Aare encore “jeune”… Cependant, la prochaine étape, quelques kilomètres en amont de la vallée, est en quelque sorte un déplacement de la cave au grenier, sur des hauteurs bercées par le vent. Pas à pied, nous l’avouons, mais d’autant plus aventureux. Nous n’avions pas prévu des sensations fortes - mais nous les avons vécues sur la Gelmerbahn (près de Handeck). Une pente de maximal 106 pour-cent fait de ce funiculaire le funiculaire ouvert le plus raide de l’Europe. L’ancien funiculaire de service est ouvert aujourd’hui aux randonneurs aventuriers (et automobilistes en excursion !) pour les amener en un clin d’œil depuis la vallée à une altitude de 1’860 mètres.

Le massif du Grimsel : authentique, impressionnant, fascinant
Le massif du Grimsel : authentique, impressionnant, fascinant

Autour du charmant Gelmersee

Le funiculaire est considéré comme un miracle de la technique. C’est certainement le cas, mais le touriste se souviendra avant tout de la montée en « quasi vertical », ce qui fait couvrir à certains passagers le bruit de leurs battements de cœur par une déclaration à haute voix : « voler seul est encore plus beau ». Les sueurs froides sèchent ensuite sur la randonnée d’environ deux heures autour du magnifique Gelmersee. Elle offre de curieuses révélations sur ce paysage de la haute montagne. Tout au long du chemin autour du lac, des parcours fluviaux et d’immenses plateaux rocheux invitent à une halte. Dans les sections rocheuses parfois très pentues (ce qui nous ramène aux sueurs froides !), il faut de l’assurance dans les jambes et de la résistance au vertige pour ensuite pouvoir admirer la vue sur le lac alpin. Si vous avez envie de rester dans ce coin du Haslital, rien de plus simple : une nuitée à l’hôtel et Naturresort Handeck - et vous ne regretterez pas votre choix.

Barrage et hôtel alpin

Le trajet continue en direction du col du Grimsel. Petit à petit, les forêts de pins d’un vert foncé s’effacent au profit d’un paysage de roches et de pierres, devenant plus impressionnant à chaque kilomètre parcouru. On s’émerveille devant l’imposant mur du barrage du lac de Räterichsboden. La route monte en méandres du pied du mur jusqu’à hauteur du lac, et au bout de quelques virages en épingle à cheveux, nous arrivons à l’hospice du Grimsel. En 1142 déjà, la première auberge de Suisse, mentionnée dans les documents officiels, se trouvait ici. Aujourd’hui cependant, nous immobilisons notre véhicule devant un hôtel alpin quatre étoiles qui se situe pour ainsi dire au cœur du territoire souverain des centrales électriques Oberhasli (Kraftwerke Oberhasli KWO).

Hotel Grimsel Hospiz. En 1142 se trouvait ici la première auberge de Suisse, mentionnée dans les documents officiels
Hotel Grimsel Hospiz. En 1142 se trouvait ici la première auberge de Suisse, mentionnée dans les documents officiels

Miracle de la technique

Bienvenue au cœur du monde du Grimsel. L’un des monuments les plus impressionnants de ce monde est le barrage Spitallamm, à proximité immédiate de l’hospice du Grimsel, qui, en 2025 au plus tard, fera place à un nouveau mur de barrage. Une visite de ce grand chantier alpin est intéressante, non seulement pour des amateurs de la technique de construction. La visite guidée débute dans le centre des visiteurs Unesco/KWO et mène à travers de multiples galeries sur des plateformes imposantes pour s’approcher au plus près du lieu de l’action. De nombreuses autres installations techniques impressionnantes et d’autres merveilles de la nature du monde du Grimsel peuvent être visitées. Les centrales électriques Handeck 1 et 2, la centrale électrique à accumulation par pompage Grimsel 2 et un gouffre de cristal vieux d’un million d’années n’en sont que quelques exemples. Au cours du trajet avec la Sidlerhornbahn - la station aval se trouve près de l’hospice - on peut observer cette région si particulière à vue d’oiseau : c’est la fameuse cerise sur le gâteau ! Nous n’avons aucun mal à nous décider de faire une visite impromptue au sommet du col du Grimsel. Dans le parc des marmottes, nous faisons connaissance de ces grands rongeurs et nous régalons de la vue sur le petit Totensee à l’eau limpide. Et nous avons la certitude que prolonger cette excursion d’une journée a été la bonne décision.

Texte: Stefan Senn
Images: David Birri / Grimselwelt

Ce site internet utilise des cookies. En utilisant ce site internet, vous consentez à l'utilisation de cookies. Informations sur la protection des données