Pas complexée du tout

Essai Porsche 718 Boxster GTS 4.0

Dans la famille des Porsche, la 718 est sans doute l’élément le plus désinvolte de la tribu. Exonérée de l’obligation d'emboiter le pas à la légendaire 911, elle n’est pas non plus l’objet de tous les désirs de la génération E, à l’instar de la Taycan. Nullement destinée aux affaires comme la Panamera, la 718 n’a aucun besoin de se rengorger artificiellement comme la Cayenne ou la Macan. La 718 est un symbole de statut social sans en être un. 

Avec la 718 Spyder et la 718 Cayman GT4, la Porsche 718 Boxster GTS 4, testée par nos soins, est la dernière de son espèce. Alors que les autres modèles à essence de la gamme des véhicules du constructeur de Stuttgart sont désormais propulsés par des moteurs turbo ou bi-turbo, dans cette voiture de sport avec moteur central, un moteur atmosphérique à six cylindres et à grosse cylindrée (3'995 ccm) ronronne sous son habit de tôle.

Expérience de conduite avec émotions fortes

La boîte manuelle à six vitesses procure une expérience de conduite extraordinairement émotionnelle, renforcée par la conduite à toit ouvert sur des routes de montagne telles que le Col des Rangiers au Jura. Même sur circuit, cette voiture qui permet de rentrer dans le monde Porsche ferait bonne figure ! Le 0 à 100 km/h est accompli en 4,5 secondes par la voiture de Souabe, particulièrement racée peinte en vert python. La vitesse de pointe est de 293 km/h. Mais bien plus important est le fait que grâce au châssis sport de série et un abaissement de 20 millimètres, la nouvelle génération GTS propose un équilibre parfait entre fermeté sportive et confort quotidien. Lors de l’essai, la consommation moyenne était de 9,3 litres/100 km – soit moins que spécifié par le constructeur. 

Félicité pour l‘achat

Incontestablement, la 718 Boxster GTS 4.0 impressionne aussi par son système de freinage hydraulique à double circuit et amplificateur de puissance de freinage ou son système de lubrification à carter sec avec pompe à huile, réglable en fonction des besoins. Mais cette Porsche propose également des choses plus simples qui ravissent le conducteur, telles que l’écran de 7 pouces, installé de série, qui sous-tend les données de navigation avec des images satellites détaillées. Amusant aussi les porte-boissons télescopiques ou la surprise de se voir félicité pour l’achat de cette voiture sur le territoire de la commune campagnarde de Worb, dans le canton de Berne ! La finition parfaite à l’intérieur, qui transforme chaque couture décorative en une petite œuvre d’art, est un régal pour les yeux. L’aptitude à un usage quotidien de cette voiture se confirme par le fait que contrairement à la 718 Spyder, la capote de la 718 Boxster s’ouvre et se ferme de manière entièrement électrique – sans qu’il soit nécessaire d’intervenir manuellement… avec désinvolture, décidément. 

BILAN

Parfois moquée comme Porsche de base, la 718 Boxster est un sacré numéro, particulièrement dans sa version GTS 4.0. Avec son moteur atmosphérique Boxer, développant 400 CV, le plaisir de conduire est garanti en toute situation et à tout régime. Mais ce qui séduit vraiment dans cette voiture, c’est qu’elle n’a pas de complexes. La 718 Boxster GTS 4.0 peut tout faire - mais n’est pas obligée de le faire.  Voiture de sport puissante, véhicule confortable pour tous les jours, cabriolet cool ou œuvre d’art sur 4 roues : cette voiture vous offre à tout moment exactement ce dont vous avez envie. 

Texte: Matthias Hafen

Ce site internet utilise des cookies. En utilisant ce site internet, vous consentez à l'utilisation de cookies. Informations sur la protection des données