Manoeuvre d’évitement avec un chien à bord

Proteger les amis à quatre pattes

Un chien sur le siège du passager, les oreilles flottant au vent qui s’engouffre par la vitre ouverte ? Ce n’est pas une très bonne idée : car lors d’une manœuvre soudaine de freinage ou d’évitement ainsi qu’en cas d’accident, des risques de blessures massives menacent hommes et animaux.

Sur le siège du passager, sans système de sécurisation – l’image est amusante, mais ce n’est pas une bonne idée
Sur le siège du passager, sans système de sécurisation – l’image est amusante, mais ce n’est pas une bonne idée

Lors de différents essais sur route, effectués par une équipe d’experts avec un mannequin chien non arrimé, il s’est avéré que les risques sont grands – quelle que soit la place occupée dans le véhicule. Lors d’une manœuvre d’évitement, le chien assis sur le siège du passager risque d’être projeté sur les genoux du conducteur et de voir sa tête coincée entre le volant et les cuisses de celui-ci – et, par conséquent, la voiture deviendra incontrôlable. C’est ce qui s’est produit lors du test. Dans la réalité de la circulation routière, un grave accident aurait été la suite presque inévitable. En revanche, un chien non arrimé sur la banquette arrière met considérablement en danger l’animal lui-même, car en cas d’une subite manœuvre d’évitement, il serait projeté contre les deux portières arrière. Cette situation s’est produite également lors des essais avec le mannequin chien.

Si le chien est allongé, non arrimé, dans le bac du coffre de la voiture, le risque de blessure est certes moins grand pour les passagers, car le chien sera arrêté par le dossier des sièges arrière. Néanmoins, il sera également blessé si – comme lors des manœuvres d’évitement ou de freinage exécutées durant les essais – il est précipité violemment contre les parois latérales ou le dossier des sièges arrière.

La sécurisation des animaux est aussi déterminante pour le sauvetage et le dégagement après un accident. Un chien non sécurisé, blessé lors de l’accident de voiture, peut constituer un danger sérieux pour les secouristes. Très souvent, après un accident, les animaux sont traumatisés et agressifs. Et comme l’animal devra être maîtrisé d’abord, les secours portés aux victimes de l’accident pourront prendre du retard.

Les experts considèrent les harnais comme une des conditions de base pour un transport sans danger. Une meilleure solution pourtant est la cage de transport, à placer dans le coffre. Il est important que le rapport de taille entre la cage et le chien soit correct et que la cage soit fixée aux anneaux d’arrimage avec des sangles solides. Beaucoup de propriétaires de chiens choisissent une cage plus grande afin d’offrir plus de liberté de mouvement à leur animal. Ceci peut avoir comme conséquence que l’animal soit projeté dans tous les sens et blessé. Les petits chiens sont à placer de préférence dans un panier spécial. Il est arrimé sur la banquette arrière avec la ceinture de sécurité. Important cependant : il faut utiliser un système de sécurisation complémentaire, à savoir une sangle de poitrine pour l’animal. Pour plus de sécurité, placez l’animal dans une cage correspondante à sa taille derrière le siège du passager.

Texte: jri
Images: zVg

Ce site internet utilise des cookies. En utilisant ce site internet, vous consentez à l'utilisation de cookies. Informations sur la protection des données