Virée à travers les plus beaux parcs naturels

Le soleil qui caresse la peau et le vent qui décoiffe : rien de plus exaltant qu’une virée à travers les parcs nationaux de Suisse ! Ils sont d’importance nationale, se distinguent par de magnifiques paysages, une riche biodiversité et des biens culturels de grande valeur - et proposent des randonnées spectaculaires.

Die schönsten Naturpärke
Die schönsten Naturpärke

Nous entamons notre voyage dans la plus belle ville baroque de Suisse, à Soleure, et nous partons ensuite en direction du parc naturel de Thal. Cette zone unique de loisirs et de randonnées est particulièrement appréciée par les amateurs de nature et les épicuriens. Le parc naturel est encadré par les trois cols Weissenstein, Passwang et Oberer Hauenstein. Nous optons pour une randonnée sur le « Holzweg Thal » (sentier du bois). Sur ce sentier « expériences », tout tourne - de manière artistique et ludique – autour du bois : de la forêt au produit naturel. Les diverses installations impressionnantes de l’artiste Sammy Deichmann d’Aedermannsdorf offrent un aperçu inédit et inattendu de la nature dans laquelle elles s’insèrent harmonieusement.

Art en bois dans le parc naturel

Les sculptures et installations en bois de Deichmann, placées sur le « Holzweg Thal », dégagent une forte esthétique et sont perçues de manière presque sensuelle. Le silence de la nature, l’environnement diversifié, l’art stimulant, les jeux et divertissements ainsi que les divers dispositifs qui invitent à une détente conviviale constituent une expérience exceptionnelle pour enfants et adultes. Pourtant, le « Holzweg Thal » n’est pas un circuit classique. Les chemins se croisent parfois et laissent au promeneur le choix de continuer sur différentes distances. Sur tous les chemins, une ligne composée de piquets en bois rouges sert de guide. De nombreux espaces barbecue et des bancs invitent à s’attarder. C’est bien tentant - mais nous partons pour la prochaine étape de notre voyage.

Parc naturel Thal
Parc naturel Thal

Alternance de pâturages et de forêts

Nous voici en route vers la ville de La-Chaux-de-Fonds qui fait partie du Patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est un centre d’horlogerie et la patrie de Le Corbusier qui a créé ici sa première œuvre d’architecte indépendant en construisant la « Villa Turque » aux apparences exotiques. Malheureusement, nous n’avons pas le temps de visiter sa « Maison blanche », car nous continuons notre route vers le Parc naturel du Doubs, l’un des plus beaux paradis pour randonneurs de Suisse. Le Doubs, fleuve sauvage et majestueux, a donné son nom au parc. Sur 40 km, il constitue la frontière avec le département français du même nom. Les 300 km2 du parc naturel recèlent une quantité de choses à découvrir. C’est une alternance de larges pâturages et de forêts qui façonnent le paysage régional typique du Parc naturel du Doubs, forgé des siècles durant par l’élevage de bétail et de chevaux. Les Franches-Montagnes du Jura sont en effet un paradis pour les chevaux et grâce au faible dénivelé, les randonneurs sans ambitions sportives démesurées y trouvent aussi leur bonheur. À la limite nord du plateau, le terrain descend en pente raide jusqu’au Doubs, la rivière jurassienne dont les gorges forment la frontière naturelle avec la France sur de longues distances.

Une trêve dans le jacuzzi

Au départ de la petite ville pittoresque de St-Ursanne sur le Doubs avec ses maisons moyenâgeuses, son couvent et son magnifique pont à quatre arches, nous demeurons un long moment sous le charme des lieux avant de continuer le voyage vers Sainte-Croix. Le village se trouve sur ledit « Balcon du Jura » et offre une vue exceptionnelle sur le bassin du Lac Léman et les Alpes. Mais Sainte-Croix est surtout connu pour son industrie des automates à musique et des boîtes à musique du 19ème siècle - récemment classée patrimoine culturel par l’UNESCO. Après toutes ces impressions, il nous faut une pause. Nous allons passer la nuit à Yverdon-les-Bains. La nuitée au « Grand Hôtel des Bains », un 4 étoiles, nous a permis de bénéficier du Jacuzzi, des jets massants et des bains à remous du centre thermal - et d’être fin prêts, le lendemain, pour entamer la prochaine étape du voyage.

Fascination du parc naturel du Jura vaudois

Nous quittons la charmante vieille ville avec ses bâtiments moyenâgeux et son château du 13ème siècle pour nous diriger côté campagne, plus exactement vers le Parc naturel du Jura vaudois.

Le parc vaudois a été reconnu en 2013 par la Confédération comme Parc naturel régional - et il est né sur l’initiative de ses habitants. Forêts reculées, marais mystiques, zones karstiques, clairières et pâturages entourés de murs en pierre sèches constituent le charme du parc naturel régional. Un réseau de sentiers de randonnées, bien balisés et long de 523 km, est particulièrement prisé par les randonneurs et les cyclistes. Le Parc naturel du Jura vaudois compte 35’800 habitants et 30 communes, réunies sur une surface de 531 km2. Une localisation particulière, une géologie intéressante et un climat exceptionnel posent leur empreinte sur ce paysage situé près du plus grand lac du Jura, le Lac de Joux, bien isolé. Les vastes forêts, les pâturages et les lacs prodiguent à cette région un aspect nordique. Le trajet de retour vers la Vallée de Joux offre des panoramas de toute beauté sur le Lac Léman et le Lac de Neuchâtel. Plus loin, on sera récompensé par une vue sur le Lac de Joux.

Parc naturel du Jura vaudois
Parc naturel du Jura vaudois

Panoramas grandioses dans le parc naturel du Gantrisch

Le trajet de retour nous réserve un autre moment fort : le Parc naturel du Gantrisch à Berne. On peut prétendre à juste titre que cette région fait partie des régions les plus authentiques de la Suisse. Le paysage sinueux est caractérisé par des gorges imposantes, des chaînes de collines densément boisées et de la silhouette marquante des sommets calcaires tout autour du Gantrisch. Au départ de la capitale fédérale, la zone récréative toute proche est facile à atteindre, on peut aussi la découvrir au cours d’une randonnée particulièrement plaisante - en passant, par exemple, de Gurnigel par-dessus le col de Leiteren. Sur tout le trajet, des panoramas grandioses s’offrent aux visiteurs. Sur le col, une vue à couper le souffle s’ouvre sur les montagnes majestueuses de l’Eiger, du Mönch et de la Jungfrau et jusqu’aux Alpes vaudoises. Si vous préférez l’action à la contemplation, vous choisirez d’effectuer une visite au Seilpark Gantrisch ou d’emprunter la Via Ferrata du Gurnigel. En ce qui nous concerne - nous ne sommes pas tentés par ce genre d’expérience : les nombreuses randonnées et trajets en voiture ont laissé leurs traces. Pour nous, c’est retour à la maison ! Épuisés, mais heureux des nombreuses expériences uniques acquises au cours de ce magnifique circuit à travers les parcs naturels suisses.

Texte: Elisha Nicolas Schuetz
Images: Welcome Bern, D. Carlier, Anthony Brown, Benedikt Fluri, Schweiz Tourismus

Ce site internet utilise des cookies. En utilisant ce site internet, vous consentez à l'utilisation de cookies. Informations sur la protection des données