Pneus hiver – la règle d’or est: «d’Octobre à Pâques»

Rouler en hiver avec des pneus d’été n’est pas la bonne option. Du point de vue de la sécurité routière, d’une part, et d’autre part parce que les assurances, en cas de dommages, ne sont pas obligées de payer la facture. Il est donc indiqué de préparer sa voiture pour l’hiver et de suivre quelques conseils à ce propos.

La règle d’or bien connue «pneus d’hiver d’octobre à Pâques» ne figure pas dans la loi. Toutefois, la loi fédérale sur la circulation routière (LCR) stipule à l’art. 29: «Les véhicules ne peuvent circuler que s’ils sont en parfait état de fonctionnement et répondent aux prescriptions. (…)». En cohérence avec la règle de base définie à l’art. 26, al. 1 LCR établissant que «Chacun doit se comporter, dans la circulation, de manière à ne pas gêner ni mettre en danger ceux qui utilisent la route conformément aux règles établies», on peut constater que les pneus d’hiver sont légalement obligatoires en cas de neige fondue, de verglas et de neige. Si vous provoquez un accident avec de la tôle froissée ou si vous entravez la circulation de manière considérable, vous risquez non seulement une amende, mais aussi un déni de responsabilité de la part de votre assurance.

Préparez votre voiture pour l‘hiver

Aussitôt que les températures descendent en dessous de 8 degrés, il faut penser à faire monter les pneus d’hiver – même si la première neige n’est pas encore tombée. Le mélange de caoutchouc des pneus d’été et d’hiver n’est pas le même. Celui des pneus d’été se rigidifie par une température plus fraîche et le caoutchouc, par conséquent, offre moins d’adhérence au sol. Lors de conditions hivernales sur route, la bande de roulement plate du pneu d’été densifie la neige, ce qui rend la route glissante et dangereuse. Les pneus hiver, dont les profondes rainures assurent un comportement dynamique et absorbent la neige et le margouillis, garantissent une meilleure adhérence. Cependant, les pneus d’hiver devraient être remplacés au bout de 4 ou 5 ans (à ce propos, prenez en considération le no DOT qui indique le période de production. Exemple 4118 = semaine 41/2018), car l’âge du caoutchouc aussi diminue l’adhérence. La profondeur minimale légale des rainures est de 1,6 mm. Si vous roulez avec un profil aux rainures moins profondes, vous risquez une amende de CHF 100.-. Pour des raisons de sécurité, l’ACS recommande de remplacer les pneus d’hiver avec des rainures de moins de 4 mm, les pneus d’été avec des rainures en dessous de 3 mm.

Important également l’hiver: contrôlez vos balais d‘essuie-glace et remplacez-les si nécessaire, car ils sont aussi partiellement en caoutchouc, lequel devient dur après un certain temps, surtout en hiver. Un réservoir rempli d’eau (et d’antigel) pour les essuie-glaces vous garantit une vue dégagée par tous les temps. Il est fortement indiqué par ailleurs d’avoir une recharge d’eau pour les essuie-glaces dans la voiture. Et en cas de panne, des vêtements chauds et résistants aux intempéries seront très utiles lors d’éventuelles attentes prolongées avant l’arrivée du dépanneur. Si les vitres sont couvertes de givre, vous devez démarrer une fois seulement que le pare-brise et les vitres latérales sont dégagés. Une amende salée vous attend si votre visibilité est entravée par de la neige ou du givre!

Texte : Anita Brechtbühl
Image : zVg
Graphique : Autobild

Ce site internet utilise des cookies. En utilisant ce site internet, vous consentez à l'utilisation de cookies. Informations sur la protection des données