En Suisse aussi, la sympathie pour les camping-cars grandit

Votre camping-car est au chaud et la prochaine saison de voyage paraît encore bien loin. Voilà des jours qui incitent à se souvenir des voyages passés ou – mieux encore – à préparer l’organisation des suivants. Où vous mèneront-ils ? Les goûts sont aussi variés que les destinations. Vous préférez les montagnes ? L’agitation des grandes villes ? Le Nord hors du temps ou le Sud et sa chaleur ? Où allez-vous rester en Suisse, pays si diversifié, pour explorer votre pays ?

Auch die Schweiz wird Wohnmobil freundlicher

Dans ce pays justement, les possibilités se sont multipliées. En Suisse, on trouve plus de 330 espaces de stationnement et environ 350 places de camping. En outre, plus de 70 restaurants vous proposent de passer la nuit dans votre camping-car à proximité de leur établissement après le repas du soir. Au total, notre pays compte environ 750 possibilités légales de passer la nuit dans son véhicule. Diverses applications et plusieurs sites internet, groupes Facebook et guides de voyage permettent de trouver ces emplacements. Chacun de ces répertoires a ses avantages et ses inconvénients. La Fédération Suisse de Camping et de Caravaning fournit la liste de tous les campings en Suisse, Wohnmobilland Schweiz répertorie tous les emplacements de stationnement. Pour votre voyage en Suisse, ce sont ces deux répertoires qui proposent le plus grand choix de possibilités.

Si votre voyage vous emmène en Europe, les grands acteurs sur le marché du camping sont bien outillés. Le guide des campings et des emplacements, édité par l’ADAC, répertorie 6'600 emplacements et 5'500 campings dans toute l’Europe. Le site internet qui s’y rapporte s’appelle Pincamp. Campercontact a listé, selon ses propres indications, environ 37'000 possibilités d'hébergement sur le site web, et Parc4night en dénombre plus de 200'000 - malheureusement aussi de nombreux emplacements non appropriés. Mais en fin de compte, c'est à chacun de décider comment s'informer.

Qu’est-ce qui est important ?

En principe, avant de planifier son voyage, il faut clairement définir ses priorités. Vous voulez voir certains paysages, visiter des sites touristiques ou des villes fascinantes ? Vous trouverez très certainement un emplacement situé pas trop loin. Ne limitez pas la planification de votre voyage aux divers campings ou emplacements. Et finalement, tout se passe toujours autrement que prévu. Que faire si on a prévu un voyage au Danemark, mais que la météo annonce deux semaines de mauvais temps ? Ne serait-il pas plus indiqué de partir en Espagne ?

Une bonne approche comporte toujours des alternatives intéressantes. Pour cela, amusez-vous à noter ou à marquer sur une carte vos destinations de rêve – ou sauvegardez-les sur Google Maps ! Si vous disposez ainsi d’une carte d’Espagne où de nombreux sites touristiques sont répertoriés ou si vous avez marqué vos paysages de rêve sur une carte du Danemark ou si tous les lieux que vous souhaitez visiter en France sont notés… vous pourrez adapter rapidement votre programme en fonction de la météo.

La Suisse est flexible

Planifier un voyage en Suisse est de loin le plus simple à faire. Les sites touristiques ne sont pas éloignés les uns des autres, s’il fait mauvais au Nord on met le cap au Sud et on rejoint en peu de temps des contrées plus ensoleillées – ou on roule vers l’Ouest où la pluie a déjà cessé. Peu importe si vous connaissez la Suisse bien ou peu : il y a toujours des endroits magnifiques et passionnants à découvrir. Qui a déjà stationné sur un emplacement à Unterschächen et a continué son périple en téléphérique de Ribi à Wannelen ? Attention : avant chaque départ, ce téléphérique doit être transformé d’un moyen de transport pour animaux en un téléphérique pour personnes ! Qui a déjà bu une grosse gorgée de d'eau médicinale qui contient de l'arsenic, après l’avoir pompée manuellement, sur un emplacement à Fideris ? Et y a survécu sans problème ?

Sur un petit territoire, la Suisse offre une grande diversité. Ses possibilités de voyages en camping-cars sont largement sous-estimées. Où ailleurs en Europe peut-on trouver un emplacement à 2'400 m sur les bords d’un lac de glacier, y compris le point d'évacuation de la cassette WC, si ce n’est au Lac de Chateaupré en Valais ? À Le Pont en Vaud aussi, on peut garer son camping-car à 2 m du Lac de Joux et faire glisser sa planche de stand-up pratiquement de son véhicule dans le lac. D’innombrables autres exemples pourront démontrer aux visiteurs étrangers que la Suisse est bien une excellente destination de vacances en camping-car. Il existe ici évidemment un gros potentiel d’expansion. Mais d’ores et déjà, on peut profiter pleinement de vacances en camping-car dans notre pays.

L’hiver nous permet actuellement de rêver aux destinations inconnues et aux lieux fascinants en Suisse qui seront à découvrir en camping-car. Il faut juste faire une croix sur les grandes villes de notre pays. Ni Zurich, ni Berne ni Genève ne disposent d’un emplacement officiel. St-Gall en été et Aarau toute l’année durant sont les exceptions louables. En matière de voyages inter-villes, nous devons toujours nous orienter vers l’étranger.

Texte et images : Rolf Järmann / Wohnmobilland Schweiz

Ce site internet utilise des cookies. En utilisant ce site internet, vous consentez à l'utilisation de cookies. Informations sur la protection des données